Lecture des Éléments de Géométrie de Clairaut (1741): quelle technique d’écriture, pour quelle(s) finalité(s)? (2)

Séminaire « séries de problèmes » 2018. Organisation et préparation : Katalin Gosztonyi (Université Eötvös Lorand, Budapest, Alain Bernard (labex HASTEC et centre Koyré), Frédéric Métin (Université de Bourgogne), Catherine Darley (collège la Cerisaie, Charenton-le-Pont)

Lieu: centre Koyré (salle du 4ème étage – accès). Date et horaires: vendredi 7 juin 2019, 14h-18h. Le nombre de places étant limité, merci de prévenir de votre venue (alain.bernard@u-pec.fr).

Cette séance prolonge et approfondit deux séances sur des thématiques très proches organisées le 7 mai 2018 (annonce) et le 19 octobre dernier (annonce et compte rendu). Il vise à préparer un des chapitres de l’ouvrage collectif qui permettra de conclure le projet “séries de problèmes”.

Pour mémoire, lire les Eléments de Géométrie de Clairaut implique d’analyser le texte, notamment le lien qui unit la préface philosophique du traité, et les problèmes traités en son sein. Mais la facture et l’ambition du traité interrogent également les milieux très particuliers auxquels son père l’avait introduit, notamment la Société des Arts parisienne, ainsi que les ouvrages de géométrie, pratique ou théorique, dont Clairaut s’inspire probablement. Il s’agit donc de questionner la technique d’écriture et de rédaction de Clairaut, à la lumière des techniques intellectuelles et des enjeux politiques propres à son temps.

L’objectif de cette séance est de présenter l’avancement du travail d’enquête terminologique sur les éléments clés du vocabulaire de Clairaut (A. Bernard, K. Gosztonyi), et de le mettre en rapport avec le vocabulaire repérable dans les traités de géométrie pratique et de fortification étudiés par F. Métin, ainsi qu’avec l’inventaire des éléments de contexte permettant de cerner le projet de Clairaut, entrepris par C. Darley. Nous discuterons également de la place que pourra prendre cette étude dans deux projets en construction: (a) le projet éditorial qui conclura le projet “séries de problèmes”; (b) le projet de recherche sur la place du dessin dans les Sociétés des Arts.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.