4ème atelier Séries de Problèmes

Mercredi 19 décembre, 14h-16h, Centre A. Koyré.

Organisateurs: G. Cifoletti (EHESS, Centre Koyré) et G. Chambon (EHESS, ANHIMA). Intervenante: S. Démare-Lafont (EPHE / Université Paris 2)

Dans le prolongement d’une journée d’étude organisé en 2012 dans le cadre du projet, il s’agit d’étudier le principe de sériation dans les documents à caractère juridique, écrit en cunéiforme, afin d’identifier des « pratiques intellectuelles » cohérentes dans le système de pensée des Mésopotamiens, ainsi que leurs formes expression. Il s’agit à terme d’établir méthodologiquement un cadre comparatiste avec d’autres productions de cette culture, qui s’organisent aussi en série, avec une terminologie spécifique et une mise en ordre sous forme de récapitulatifs : les textes comptables établis dans les institutions (palais, temples). Ce dernier genre de document, qui par son caractère laconique et stéréotypé en lien avec le quotidien ne semble a priori ne pas se prêter à l’étude des pratiques intellectuelles, peut dévoiler, grâce à cette approche comparatiste, une forme de rationalité qui va au-delà de la simple réalisation mécanique de calculs ou le report de données effectives et répond à des phénomènes de normalisation et de sériation, par et pour l’écriture, qui se réfère à des modèles et représentations sociales particulières. Cette comparaison des formes de rhétorique sera en particulier mise en parallèle lors des discussions avec le cas des juristes de la Renaissance, qui offre un terrain d’étude privilégié entre les normes du domaine du droit et les normes du domaine des mathématiques.

Mise à disposition des textes: Des traductions en français des textes cunéiformes (juridiques et comptables) seront données, ainsi que leur transcription en langues anciennes (akkadien ou sumérien), l’objectif n’étant pas d’effectuer une analyse philologique pure mais une réflexion sur le rôle de la terminologie dans la structuration des textes et les processus de normalisation.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.