24 Mars 2017 – Séries de problèmes au Moyen Âge : nombres, opérations et mesure.

Le 24 mars 2017 aura lieu le prochain atelier de lecture de textes originaux associé au projet « Séries de problème ». Organisé par Stéphane Lamassé (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Marc Moyon (Université de Limoges), il se tiendra en Sorbonne de 14h00 à 17h00, bibliothèque du CRHM, entrée rue Victor Cousin, Escalier R, 2e étage.

Cet atelier a pour vocation d’interroger les différents niveaux d’organisation des problèmes présentés, c’est-à-dire ce qui fait « série » à notre sens, et comment. Ce sera aussi l’occasion de mettre en avant les références culturelles et sociales des pratiques mathématiques développées dans le cadre des problèmes et séries étudiés.

Le présent atelier est centré sur l’étude et la présentation de textes de problèmes médiévaux avec le premier chapitre de la Practica Geometriae (1220-21) de Fibonacci et une sélection de textes vernaculaires du XVe siècle. Ils ont été sélectionnés car ils présentent des opérations arithmétiques élémentaires et des unités de mesure. Dans l’œuvre géométrique du mathématicien pisan, nous nous intéressons à une série de problèmes menant au calcul de l’aire d’un rectangle connaissant ses dimensions mettant en scène des changements d’unités linéaires et/ou surfaciques. L’ensemble de textes en langue vernaculaire – successions de problèmes extraits du Triparty en la science des nombres de Nicolas Chuquet (m. 1488) et le kadran aus marchans de Jean Certain – porte, quant à lui, sur la monnaie et pose la question de l’estimation de la valeur.

 

Marge de la Practica Geometriae de Fibonaccidans le ms. Latin BnF 10258.

 

Nous mettons à disposition des éventuels participants, sur simple demande [marc.moyon/at/unilim.fr ou stephane.lamasse/at/univ-paris1.fr], la traduction française de certaines séries de problèmes présentées. En ce qui concerne la Practica Geometriae, aucune édition critique n’est disponible : il faut travailler sur l’édition de B. Boncompagni du XIXe siècle[i] et la corriger par la lecture des manuscrits. Une traduction anglaise est disponible même si elle ne nous satisfait pas[ii]. Des transcriptions des textes arithmétiques peuvent aussi être communiquées aux participants, les manuscrits sont téléchargeables sur le site Gallica de la Bibliothèque nationale de France.

[i] Fibonacci, Leonardo. La practica geometriae di Leonardo Pisano. Edited by Baldassarre Boncompagni. Rome: Tipografia delle scienze matematiche e fisiche, 1862. Disponible à partir du site du Centro di Ricerca Matematica Ennio De Giorgi. Pour consulter un des témoins de la tradition manuscrite, voir Gallica BnF latin 10258.

[ii] Hughes, Barnabas. Fibonacci’s De Practica Geometrie. New York: Springer, 2008. Voir aussi Rommevaux, Sabine. “Fibonacci’s De Practica Geometrie Edited and Translated by Barnabas Hughes.” Aestimatio 5, no. 17/33 (2008): 152–56.


Une réflexion au sujet de « 24 Mars 2017 – Séries de problèmes au Moyen Âge : nombres, opérations et mesure. »

  1. Chers collègues, cher Stéphane,
    Votre atelier se tenant à l’heure même de mon séminaire, je regrette de ne pouvoir y assister mais je vous témoigne ma curiosité, en ce qui concerne en particulier le volet (secondaire) et le corpus des textes consacrés à la monnaie et à la question de la valeur.
    Avec mes fidèles souvenirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *